Ostéopathie et grossesse

Quel est l’intérêt de l’ostéopathie pour la future maman ?
Toutes les mamans le diront, la grossesse provoque de nombreux changements corporels, entraînant aussi pas mal de désagréments. Et pour y faire face, l’ostéopathie peut s’avérer efficace. Elle va en effet aider le corps à s’adapter progressivement à ses modifications en relâchant les tensions accumulées. Grâce à une approche globale du bassin, du diaphragme, du crâne ou encore du thorax, le spécialiste va ainsi proposer un équilibre à votre corps en libérant les zones de restriction qui provoquent des douleurs. Par des gestes très doux, l’ostéopathe permet à votre organisme de s’ajuster à votre état et d’assurer une meilleure fonctionnalité de tous vos organes.

Quels maux l’ostéopathie peut-elle soulager ?
Lombalgie, sciatique, reflux gastriques, constipation, hémorroïdes, problèmes de circulation, troubles du sommeil… Ces symptômes sont malheureusement le lot de nombreuses femmes enceintes. La majorité des médicaments étant à proscrire pendant la grossesse, les futures mamans ont tendance à accepter ces désagréments alors que l’ostéopathie peut permettre de les soulager. Pour apaiser un mal de dos, par exemple, l’ostéopathe va préparer la zone douloureuse par des techniques douces pour détendre les ligaments, la structure osseuse et les tissus. Concernant les reflux gastriques, le travail se fera plus précisément sur l’estomac, l’œsophage et le diaphragme. C’est un travail qui tient compte de la globalité du corps, le tout se réalisant en douceur.

Quand consulter un ostéopathe ?
Les futures mamans consultent en général à partir du quatrième mois de grossesse, lorsque l’utérus devient plus volumineux et que les ligaments commencent à tirailler. Une consultation lors des septième ou huitième mois peut aussi permettre d’aider le bébé à se mettre dans l’axe et préparer la maman à un accouchement plus serein. Sachez qu’une seule séance peut parfois suffire à vous soulager. En fonction de vos symptômes, l’ostéopathe vous dira s’il est préférable de revenir le voir ou pas.

Source http://www.infobebes.com

Attention, une séance d’ostéopathie ne remplace en aucun cas les cours de préparation à l’accouchement.

Comment se rendre au cabinet?

Cabinet avant les travaux

Anciennement le presbytère de Leers, le cabinet paramédical du 4 place Demonchaux à leers a fait peau neuve en se muant en un magnifique cabinet .
Divisé en 4 locaux (1 cabinet pour Aurélien Guénin pédicure-podologue, 1 cabinet pour Blandine Guénin-Vanbelle Orthoptiste, et une pour Mme Balant sophrologue), le cabinet est également facile d’accès avec un parking de 7 places (dont une pour les personnes à mobilité réduite) réservé aux patients.

A 7 minutes du centre de Toufflers.
A 9 minutes du centre de Lannoy et de Lys-lez-lannoy
A 11 minutes du centre de Wattrelos
A 13 minutes du centre de Roubaix.

Pour vous y rendre, cliquez sur le lien suivant puis sur itinéraire:

Agrandir le plan

Déroulement d’une séance

Une première séance dure entre 45 et 60 minutes en moyenne.
Lors de cette première séance, je fais un point administratif avant de faire un bilan complet sur vos antécédents chirurgicaux, traumatiques, familiaux et médicaux. Ensuite je m’intéresserai à votre motif de consultation.
Puis, je passerai à une phase de test qui s’intéressera au corps dans son ensemble.
Enfin un traitement adapté à chaque patient.

Les séances suivantes, même pour un autre motif, prennent entre 30 et 45 minutes.
Lors de ces séances, le questionnaire sera toujours aussi complet sur votre motif de consultation mais beaucoup plus bref concernant vos antécédents médicaux et chirurgicaux. Les tests et traitements demeurent eux aussi adaptés à ce que je retrouve dans mes tests, c’est-à-dire que chacun est différent donc les traitements seront différents pour chaque personne.

Il est important de savoir qu’une séance d’ostéopathie n’est jamais douloureuse.

Ostéopathie et séniors

Bien vieillir avec l’ostéopathie

Au fil des ans notre corps est sujet à des transformations qui, progressivement, entrainent des diminutions de l’ensemble de ses fonctions, favorisant l’apparition d’incapacités.

Une personne âgée peut se voir au fur et à mesure privée de ses repères, de son potentiel à communiquer correctement avec son entourage et être exposée aux chutes. Elle se retrouve ainsi restreinte dans les actes de sa vie quotidienne.

Bien vieillir

Ces restrictions peuvent dès lors engendrer perte d’autonomie et isolement, et avoir une incidence non négligeable sur le plan psychologique et social.

Être suivi le plus tôt et le plus régulièrement possible par un ostéopathe permet de retrouver et de renforcer ses fonctions en travaillant sur la mobilité générale de son corps.

Promouvoir le « mieux vieillir » en maintenant un bon état global, physique, et psychique de l’individu par une action de prévention tout au long de la vie, garantit son capital santé. Par exemple, les traitements ostéopathiques améliorent l’équilibre, diminuent les douleurs ressenties à court et long termes et ainsi participent à l’amélioration de la qualité de vie.

Trois niveaux de prévention pour promouvoir le « mieux vieillir »

  • La Prévention primaire a pour but de maintenir en bonne santé. Effectuée régulièrement, elle permet d’éviter l’apparition de troubles fonctionnels. Le senior entretien souplesse et équilibre pour pouvoir vivre sans contrainte.
  • La Prévention secondaire soigne le trouble fonctionnel qui est apparu avec le temps ou suite à un traumatisme corporel, et permet d’éviter rechutes et récidives. Lorsque qu’un trouble fonctionnel survient, le suivi ostéopathique permet d’éviter la propagation des maux apparus en d’autres points du corps. Par exemple, une chute peut entrainer un mal de dos qui mal soigné peut engendrer des maux de têtes. Ainsi l’ostéopathe normalise les aléas traumatiques articulaires, freine les impacts infectieux, viraux ou cicatriciels et maintient la mobilité viscérale pour prévenir la dégénérescence des tissus.
  • La Prévention Tertiaire minimise une pathologie déjà présente et cherche à diminuer l’invalidité du patient. Lorsque la maladie est présente, le praticien soutient la santé en minorant les différents troubles annexes et conjoints. Une entorse de la cheville, un lumbago ou une douleur ne peuvent que rajouter à la peine d’une personne atteinte de Parkinson, d’insuffisance respiratoire ou d’un cancer. Lutter efficacement contre les effets néfastes du vieillissement passe obligatoirement par le maintien d’un équilibre postural aussi parfait que possible. Plus tôt la prise en main s’effectue, plus les chances d’éviter une perte de mobilité importante augmentent. Œuvrant dans le domaine de l’innocuité et de la douceur, l’ostéopathie dans sa philosophie, partenaire de santé efficace tout au long du parcours de vie et de ses risques, propose une réponse pour maintenir le bien-être quelque soit l’âge.

Une thérapie originale et naturelle

L’ostéopathie est une méthode thérapeutique ma- nuelle, qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité affectant les différentes structures composant le corps humain. L’ostéopathe Eurost DO exerce dans le cadre d’une approche globale de l’individu et s’appuie sur une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie. Il n’utilise que ses mains.

L’ostéopathie repose sur trois concepts originaux :

  • la main, outil d’analyse et de soins
  • la prise en compte de la globalité de l’individu
  • le principe d’équilibre tissulaire.
Bien vieillir

Elle nécessite des compétences spécifiques, une connaissance approfondie du fonctionnement du corps humain et des interactions entre chacun de ses systèmes.

Elle prévient et soigne de nombreux troubles physiques et agit également aux plans nerveux, fonctionnel et psychique.

Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son “capital vie” pour un mieux-être au quotidien.

Ostéopathie et sport

Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provo-quer un déséquilibre de l’état de santé. Celui-ci se manifeste chez le sportif par différents symptômes, de la simple contracture à la douleur chronique, altérant de toute façon les performances.

Structure équilibrée + mobilité correcte = fonction optimale

L’ostéopathie améliore vos performances :

Par son action spécifique sur l’ensemble du corps, l’ostéopathe saura reconnaître et traitera les véritables causes des douleurs limitant la pratique de l’activité sportive.Sport

Par son efficacité, il améliore le potentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire et la capacité respiratoire. Le traitement ostéopathique permet également une meilleure concentration avant l’épreuve et une récupération optimale après l’effort.

L’ostéopathie chez l’enfant sportif :

Elle est particulièrement indiquée pour corriger les conséquences des chutes et traumatismes.

De manière préventive, des bilans réguliers sont égalementrecommandés pour suivre l’enfant sportif dans son dévelop-pement. Il est intéressant de contrôler les candidats qui se destinent à une activité sportive intense. La conservation de l’équilibre de leur corps permettra de pratiquer ce sport durablement.

Quand consulter ?

À titre préventif

  • pour établir un “check up”, pour préparer une épreuve.

À titre curatif

  • pour rééquilibrer de façon très précise les axes articulaires qui ont été perturbés par un choc.
  • après fractures, entorses, opérations chirurgicales pour aider à une bonne cicatrisation,
  • pour effacer les traumatismes même anciens.

Mais aussi en cas de :

  • chutes sans traumatismes osseux ni lésions visibles sur une radiodouleurs articulaires diverses
  • tennis elbow, talalgies, pubalgies, périarthrites, épicondylites…
  • essoufflement à l’effort, “point de côté”…
  • sciatiques, cruralgies, cervicalgies, dorsalgies, lombalgies
  • maux de tête, troubles de l’équilibre, vertiges
  • mauvaise récupération entre les épreuves
  • stress, manque de concentration, troubles du sommeil.

Tarif et remboursements

Il est proposé ici un tarif unique de 50 euros.

Vous pouvez régler la consultation par chèques ou espèces. (Attention la CB n’est pas acceptée mais un distributeur se trouve à 50m du cabinet Rue des Patriotes)

La sécurité sociale ne rembourse pas l’ostéopathie mais de plus en plus de mutuelles remboursent.

Voici le lien récapitulant le remboursement des séances d’ostéopathie par les mutuelles

http://www.osteopathie.org/mutuelles.html

Pour plus d’informations renseignez-vous auprès de votre mutuelle

Ostéopathie et nouveau-né

DSCF4198

Les sages-femmes et les ostéopathes s’accordent à dire qu’il est intéressant et efficace de prendre en charge les tout-petits dès les trois ou quatre premières semaines. Le corps du bébé est dans cette période très réactif et adaptable et répond extrêmement bien au traitement.

Par ailleurs, les 2 premiers mois, le nouveau né garde un réflexe acquis dans le ventre de sa mère, qui est de se dégager d’une pression de l’utérus afin de se ménager un peu de place.

Lorsque nous appliquons une légère pression dans les paramètres nécessaires, l’enfant va avoir le réflexe de pousser dans nos mains, et de ce fait va s’auto-corriger très efficacement sans qu’il y ait besoin d’appliquer une force externe. Ce travail est tout particulièrement utile quand l’enfant avait une position très basse dans le ventre de la mère.

La première séance est  l’occasion de réaliser un bilan, qui va déterminer si les soins d’ostéopathie sont nécessaires, et s’ils peuvent être pratiqués.
Deux ou trois séances permettent en général de normaliser des troubles digestifs ou des problèmes de nervosité.

Dans les cas de déformation crânienne, de torticolis congénital, de déformation des membres, il faut un peu plus de temps pour que le bébé retrouve un équilibre. Un suivi est mis en place mensuellement ou bi-mensuellement en accord avec le pédiatre jusqu’à la constatation d’une amélioration nette ou une disparition des troubles.
En cas d’arrêt de l’amélioration, votre ostéopathe vous orientera vers les professionnels compétents.